Le DA s'oppose à la proposition de déplacer les statues coloniales dans des «  parcs à thème ''

By | 09/14/2020


L'Alliance démocratique (AD) a a condamné une proposition du gouvernement cela pourrait entraîner le déplacement des statues coloniales. Le Cabinet a déjà approuvé la proposition, qui verrait les statues se déplacer dans des parcs thématiques dédiés à travers le pays.

Lors d'une présentation parlementaire le 3 septembre, la ministre Nathi Mthethwa a annoncé la recommandation selon laquelle les noms, symboles et structures offensants du pays soient transférés dans un «parc à thème» pour rappeler la dure histoire de l’Afrique du Sud.

«Le cluster a plaidé pour le développement d'un parc à thème ou de parcs à thème qui seront des espaces culturels abritant les statues ou les mémoriaux déplacés. Le «thème» des parcs à thème sera pour les protagonistes du colonialisme et de l’apartheid », a-t-il déclaré.

«Nous avons décidé qu’ils devaient être préservés et non jetés à la« poubelle »de l’histoire. Notre propre expérience nous montre que si vous optez pour la voie des décharges, les gens vont les exiger. »

La proposition a été déposée pour contribuer à l'édification de la nation et garantir que les espaces publics reflètent les valeurs constitutionnelles d'une société postcoloniale et post-apartheid. Cependant, le DA soutient que cela purifiera l’histoire du pays et permettra au gouvernement de contrôler les récits historiques.

«Cette initiative du gouvernement de l'ANC vise essentiellement à créer des espaces publics assainis reflétant une histoire approuvée par le gouvernement qui rend hommage aux héros approuvés par le gouvernement. La suppression des statues, symboles et monuments qui ne font pas partie de ce récit aux «parcs à thème» permet au gouvernement de l'ANC de contrôler la manière dont ces statues sont présentées dans le récit historique aux générations futures. Il fait taire les voix des personnes pour qui ces statues, et les histoires qu'elles racontent, ont un sens et leur prive de l'espace dans la nouvelle Afrique du Sud », ont-ils soutenu dans un communiqué.

Ils prévoient d'écrire à la présidente de la commission du portefeuille des sports, des arts et de la culture au Parlement, Mme Beauty Dlulane, pour demander que l'équipe de travail consultative menant le processus se présente devant la commission afin que leur processus décisionnel puisse être interrogé. .

«Loin de contribuer à la« construction de la nation », comme le prétend la déclaration du Cabinet à cet égard, cette initiative contribuera à la polarisation de notre société. La décision de retirer une statue ou un monument (et de même la décision de savoir où elle sera enlevée) doit être prise au cas par cas au niveau communautaire, et seulement après un processus de large participation du public. parti politique ajouté.

«Le DA considère le déplacement des statues et des monuments sous un jour très sérieux. Cela crée de sérieuses questions autour de l’intention du gouvernement de l’ANC de construire la nation. Il est clair qu'avec cette décision du Cabinet, le gouvernement de l'ANC a le sentiment que l'Afrique du Sud n'appartient pas à tous ceux qui y vivent, mais que certains ont un droit plus fort d'en faire partie que d'autres.

Image: L'Alliance démocratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *