Le nouveau streamer True Royalty TV s'engage dans le jeu des trônes SVOD – brioux.tv

By | 06/30/2020


Catherine, duchesse de Cambridge et Prince William, duc de Cambridge en visite en Irlande le 03 mars 2020. (Photo de Chris Jackson / Getty Images)

Même si Harry et Meghan vont et viennent rapidement, il y a toujours eu un fort intérêt pour le Canada en ce qui concerne la famille royale.

Ces dernières années, des drames comme La Couronne et Downton Abbey ont attiré un large public grand public. PBS compte de nombreux fans de Queen and country parmi des téléspectateurs comme vous. Des services d'abonnement tels que BBC Canada, Acorn TV et Britbox ont également ouvert une grande fenêtre sur les Windsors.

Il existe maintenant un nouveau service VSOD au Canada qui s'adresse spécifiquement aux fans de la monarchie, et pas seulement au Royaume-Uni mais partout dans le monde. True Royalty TV se présente comme la première chaîne de télévision au monde dédiée à tout ce qui est royal. Il est actuellement disponible sur Apple TV, Roku, Amazon Fire TV et plusieurs autres plateformes de streaming pour un faible taux mensuel au Canada de 6,99 $. Les taux de six et douze mois sont également disponibles avec un rabais considérable; Suivez ce lien pour plus d'informations.

Maintenant: quand toute cette couverture de sang bleu aristocratique devient-elle une douleur royale? La réponse n'est pas encore si vous êtes, par exemple, abonné à Hello! Canada. La clé, comme toujours, est le contenu et le marketing. Deux ans plus tard, True Royalty TV possède déjà une solide bibliothèque de documents et spéciaux. La chaîne se concentre désormais sur la collecte de fonds pour augmenter le contenu original, doublant un objectif récent grâce à une campagne de crowdsourcing. Cet effort est déjà en train de voir le jour avec «Prince William: un monarque en devenir», qui doit faire ses débuts le mercredi 1er juillet.

Présenté par Roya Nikkah, correspondante royale du Sunday Times, le documentaire suit William et Kate lors de leur récente tournée en Irlande. Cela s'est produit en mars dernier, juste avant que les freins ne soient mis sur toutes les tournées royales en raison de l'épidémie de COVID-19.

Certains se rappelleront que le prince Charles a survécu à un accès au coronavirus au début de l'année. Avec la fermeture de la Reine et l'hospitalisation du Premier ministre britannique, William et Kate ont été placés dans le rôle principal d'ambassadeurs royaux – surtout maintenant que Meghan et Harry ont fui pour la Californie.

D'autres offres originales sur le service incluent The Royal Beat, un talk-show bihebdomadaire offrant aux téléspectateurs le dernier bavardage royal. Le verrouillage du palais et l'engagement dans le mouvement Black Lives Matter sont deux sujets d'actualité récents.

Il y a un autre documentaire au titre intrigant: "Heir We Go Again". Voici un regard sur la duchesse de Cambridge et son parcours de la classe moyenne à la mère du futur roi d'Angleterre. On examine également comment William et Catherine parentent leurs trois enfants privilégiés. Ça doit être assez difficile de dire à un tyke d'arrêter d'être une telle princesse quand ils sont vraiment une princesse.

True Royalty TV a une connexion canadienne directe: le PDG et cofondateur Gregor Angus est originaire de Montréal. Le diplômé de l'Université Western Ontario est un ancien président d'EDC Europe et auparavant un directeur de la publicité chez Cossette. Dans cette entreprise, il a fait équipe avec le cofondateur et rédacteur en chef Nick Bullen, un cinéaste royal lauréat d'un BAFTA, ainsi qu'avec le chef stratégique Edward Mason. Jusqu'à présent, outre le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis, le service est disponible en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Irlande.

Malgré le champ actuel et encombré de services SVOD, Angus voit True Royal TV comme une opportunité de fournir un niveau de contenu plus élevé et plus spécifique à une base de fans ciblée et très dédiée. "Il y a beaucoup de couverture médiatique des Royals qui est très superficielle", a-t-il souligné récemment, "mais il y a un besoin non satisfait, une profonde curiosité quant à la façon dont les choses fonctionnent vraiment derrière les portes du Palais."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *